Stress et diabète : un lien certain

Les états de stress favorisent le déclenchement du diabète. Sur le plan psychologique, le pancréas est le siège de l’agressivité. Si elle est brimée, si elle est trop régulièrement sollicitée ou s’il n’y en a pas assez (laxisme), c’est le fonctionnement du pancréas qui peut être altéré.

Une ambiance épouvantable au travail peut ainsi par exemple être la cause du déclenchement du diabète. Les spécialistes du décodage biologique voient l’origine de certains diabètes dans un conflit de résistance ou de répugnance. Le sucre apporte la douceur, synonyme d’affection, pour faire face à l’autorité, à une situation à laquelle on voudrait résister.

Et puisque l’on souhaite résister, il faut alors se préparer à agir et donc, stocker du sucre dans le sang afin de le rendre disponible pour les muscles lorsqu’il sera temps de passer à l’acte : c’est l’hyperglycémie.

 

 

À lire :

 

À écouter sur Radio Médecine Douce :