Manger du raisin pour ne plus aller chez le dentiste

Le raisin permet de combattre naturellement les bactéries buccales responsables de l’apparition des caries dentaires et de pathologies dentaires dégénératives telles que la parodontose. Ce sont les résultats qu’ont annoncé le Dr Wu et son équipe de chercheurs de l’université de l’Illinois, après un an de recherche lors du congrès de l’American society for microbiology.

Les crèmes dentaires et autres dentifrices contenant des extraits de cranberry (canneberge) ont récemment montré lors d’études antérieures, leur capacité à empêcher l’adhérence sur les dents de la bactérie Streptoccoccus mutans, un agent majeur de la dégradation de la santé des dents.

L’étude du Dr Wu montre que, non seulement, le raisin possède ce pouvoir anti-adhérant sur les bactéries, mais qu’il peut également inhiber la prolifération des bactéries buccales les plus virulentes, les Streptoccocus mutans et Prophyromonas gingival. Ce pouvoir anti-bactérien, le raisin le doit à deux composés actifs présents dans sa chair, l’acide oléanolique et l’aldéhyde oléanolique. Ces deux principes actifs ont montré une efficacité à des concentrations très faibles de l’ordre de quelques microgrammes.

L’adhérence est cruciale pour que les bactéries puissent commencer à développer la plaque dentaire, ce « biofilm » collant qui s’accumule sur les dents. Après un repas sucré, les bactéries qui tapissent les dents libèrent des acides qui érodent les dents, favorisant à terme l’apparition de caries et la régression de la gencive.

Le sucrose est le type de sucre que préfèrent les bactéries pour leur développement mais le raisin, lui, ne contient que des « bons sucres », du fructose et du glucose, beaucoup moins favorables aux bactéries.

L’étude ne dit pas si le raisin, transformé en vin, en plus d’être bon pour le cœur est également bon pour les dents.