Dormez tranquilles, la médecine veille...

« Tout est poison, rien n’est poison. Tout est dans la dose ». C’est en prenant appui sur la phrase de Paracelse bien connue des défenseurs des médecines naturelles, que des scientifiques et médecins français de haut niveau ont démontré, il y a quelques jours, que les différents polluants chimiques que l’on retrouve dans les aliments ne présentent, finalement, aucun danger pour l’homme.

De l’avis unanime, il y en a trop peu pour que cela puisse nous faire du mal ! Mieux, les polluants chimiques ont un effet protecteur.
C’est ce qu’a expliqué le professeur André Rico, de l’Académie de Médecine : « À de très faibles doses, les radiations et les substances chimiques ont des effets bénéfiques par stimulation des phénomènes de chimio-défense des êtres vivants. Ce concept est ancien, on l’appelle l’hormesis (du grec « exciter »). Il ne s’est cependant pas encore imposé clairement dans le domaine scientifique bien que de très nombreux résultats le confirment ». Le professeur André Rico allait presque justifier l’isothérapie, pourtant interdite en France.

À l’exception notable d’un membre de l’Agence française de sécurité alimentaire (Afsa) qui a reconnu – sans doute dans un souci d’objectivité – que les résidus d’antibiotiques pouvaient avoir un impact négatif sur la flore intestinale. Les toxicologues ont défilé un à un à la tribune pour débiter une leçon bien apprise. Ils étaient venus des quatre coins de la France pour dire enfin la vérité scientifique. Ils ont donc lavé les pesticides de tout soupçon, innocenté les dioxines, les isotopes radioactifs les hydrocarbures aromatiques, rejeté l’hypothèse de la toxicité des nitrates, réhabilité les additifs alimentaires, relativisé la dangerosité des métaux lourds... Merci messieurs, nous voilà rassurés.

Comment expliquer alors que tous les poissons de la Seine deviennent hermaphrodites, que les jeunes filles soient pubères de plus en plus tôt et que la fertilité masculine soit en baisse constante ?
Pourquoi les cadavres ne pourrissent plus dans les cercueils (ce que confirment tous les fossoyeurs) ? Pourquoi les antibiotiques sont-ils de moins en moins efficaces ? Comment les champignons et les poissons sont-ils devenus des réservoirs de métaux lourds ? Non, tout cela n’a rien à voir avec les polluants chimiques que nous ingérons chaque jour.

Non, l’alimentation moderne et industrielle ne présente aucun risque. Dormez tranquilles !