Colorations : le scandale couve

Nombreuses sont celles qui continuent à nous interroger sur les colorations et sur les dangers courus en les utilisant.

Nous sommes en mesure aujourd’hui de compléter les informations que nous avons déjà publiées à ce sujet. Selon une étude américaine révisée par le Comité scientifique du Bureau européen des unions de consommateurs, les consommatrices qui teignent régulièrement leurs cheveux présentent un plus grand risque de cancer de la vessie.

Rien d’étonnant à cela, car tout autour de la papille capillaire (le cœur du bulbe du cheveu) se trouvent des cellules souches qui sont agressées et tuées par les colorations chimiques.

Les glandes endocrines, informées par l’organisme, vont s’efforcer d’éliminer très vite le produit car la menace est importante, c’est alors le rein qui sera sollicité. En cas d’agressions répétées et fréquentes, le rein sature et c’est la vessie qui finit par être atteinte.

Un scandale mondial (du même type que celui qui atteint les fabricants de tabac) couve actuellement. Il éclatera bientôt à la figure de toutes les multinationales des cosmétiques qui ont sciemment caché les dangers de leurs produits aux consommateurs. De nombreux médecins connaissent les graves troubles de santé engendrés par les colorations et se taisent pour le moment, mais ça ne durera pas.
Le poison est partout, même dans les boutiques bio, qui ne connaissaient pas jusqu’ici la dangerosité de ces produits.

Pour éviter le mauvais choix de coloration :

  • N’achetez plus aucune des colorations vendues en hypermarché,
  • Ne faites plus de colorations chez les coiffeurs qui ignorent le problème,
  • En boutique bio ou diététique, proscrivez les produits qui comportent deux flacons (un oxydant et un pigment, souvent aussi nocifs l’un que l’autre).
  • Les produits qui ne comportent qu’un seul flacon (un fixateur mélangé à des pigments) ne doivent contenir aucune amine aromatique (allergènes) dont la fonction est seulement de couvrir l’odeur de la chimie.
  • Éliminez les fabricants qui ne fournissent pas la liste complète des composants de leurs produits dans leur notice.
  • Éliminez les marques qui contiennent de l’éthodixyglicol (un hydratant chimique), du polypropilamine (allergisant), de la cocamide DEA (regraissant), du trideceth 12 (émulsifiant chimique) et des colorants synthétiques. Vous verrez qu’il ne vous restera plus grand choix.
  • Préférez les produits vendus en poudre.
  • N’adoptez pas une teinture naturelle sans avoir, au préalable, détoxiné votre cuir chevelu. Il existe des mélanges d’argiles et d’huiles essentielles qui sont très efficaces.

Lisez aussi l'article d'alternativesante.fr :
Pourquoi les femmes perdent-elles leurs cheveux ?